Objectif Macro

Lorsque la pluie est passée, les gouttes d’eau sur de belles tulipes peuvent donner de très belles photos.

Prise de vue avec un objectif macro manuel (Elicar 90 mm f/2.5 macro 1:1) a différentes distances, mais jusqu’à un grossissement de 1:1 pour les gouttes d’eau en gros plan sur le bord des pétales.

Le filtre orange

J’ai récemment trouvé un filtre orange O2 de Vivitar en 43mm pour mon objectif Voigtländer Nokton 35mm SC Classic. Ce filtre permet, en théorie, d’obtenir de meilleurs contrastes et détails, particulièrement en architecture et dans les nuages et est exclusivement réservé au noir et blanc (sinon l’orange donne un peu une impression de fin du monde !).

A l’essai, il faut avouer que c’est très subtil mais que c’est efficace si on est attentif aux détails.

Voici les deux photos d’origine, brutes et sans aucune correction, avec et sans filtre orange :

Après traitement dans Nikon Silver Effects Pro 2 et dans Lightroom, voici ce que ça donne en noir et blanc :

Le second parait plus « sombre » et pourtant les réglages effectués sont exactement les mêmes. Si on regarde le nuage de droite (le gros), on remarque plus de détails dans la partie haute du nuage. Le filtre joue donc parfaitement son rôle en extrayant plus de détails dans les parties claires..mais aussi dans les maisons en dessous.

Ajoutons à cela que ce type de filtre joue aussi le rôle de filtre ND, d’une certaine façon, puisqu’il faut monter de 2 1/3 la luminosité. Cela permet donc de descendre en durée d’exposition et ainsi de réduire nettement la profondeur de champ, même en plein soleil !

Si vous en trouvez un pour pas trop cher (sur ebay par exemple), ce type de filtre vaut donc le coup pour de la photo en noir et blanc !

Se déboucher les oreilles !

La claque !!

Bon, ça fait un moment que je lis des articles sur la qualité supérieure du « Studio Master » en 24 bit / 96 kHz ou, mieux, en 24 bit / 192 kHz vendue par Qobuz ou, bientôt, par PonoMusic.

Jusque là je n’avais pas pris le temps de tester vraiment la différence, mais aujourd’hui j’ai fait l’écoute comparative sur l’excellent album « The Rise and Fall of Ziggy Stardust » de David Bowie, en FLAC 24 bit / 96 kHz et en mp3 320 bps. Le teste est effectué sur mon mac raccordé à une bonne carte son externe Motu Ultralite mk3 avec deux hauts-parleurs de monitoring Yamaha HS50M.

Plus longtemps on compare les deux, pire c’est pour le mp3 (qui tournait sur iTunes) par rapport au FLAC (qui tournait sur le logiciel Vox). Le mp3 ressemble à un son de radio où on aurait complètement supprimé le bas du spectre sonore (surtout la basse qui est presque inaudible sur la plupart des morceaux). On redécouvre les lignes de basses (même sans caisson), les autres instruments ont un son plus « propre » mais en même temps les musiques paraissent plus « anciennes » tellement nous sommes habitués à la castration sonore provoquée par la compression excessive du mp3 dictée par les iDevices (iPod, iPhone…).

L’étape suivante va être de trouver un lecteur FLAC correct pour mon téléphone Android et de comparer la qualité sonore avec mon casque… à suivre !

Bienvenue !

Voilà, ça sent encore le plâtre bien frais et c’est encore un peu vide. Mais vous devriez déjà avoir des liens vers les sites importants : mon Flickr pour mes photos et mon SoundCloud pour ma musique. Une liste des albums de musique que j’ai réalisée ou auxquels j’ai participé est également détaillée avec une bio de mes activités de musiciens.

Le reste va suivre et vous pouvez aussi vous abonner à mon flux RSS. A partir de début mai 2014 c’est sur ce site que tout va se passer et il n’y aura pratiquement plus rien sur mon Facebook, Google+, Twitter & Co !!