Photo : le Sony A7 et ses objectifs

Choisir un appareil photo Sony A7x

(Mise à jour Janvier 2016)

Après une discussion dans un restaurant de Berlin avec un collègue sur ce qui m’avait amené à choisir un appareil photo plein format sans miroir de la série Alpha 7 de Sony, je me suis dit que mes trois mois d’expériences avec différents objectifs sur cet appareil méritaient un petit article pour partager tout ça.

Concernant mon choix d’appareil, je trouve qu’actuellement le A7 est un bon compromis : assez rapide, polyvalent, avec des fichiers pas trop gros à traiter, mais quand même bien définis.

Le A7r donne des fichiers beaucoup plus lourds à traiter (36 Mpx) et ne se justifie vraiment que pour les photos de paysages avec beaucoup de profondeur de champ (sur pied donc) ou alors pour du portrait en studio.. plutôt un usage « pro » donc. Sans compter qu’il est super exigeant sur les optiques et on risque vite d’en avoir pour une petite fortune !!

Le A7s qui vient de sortir est excellent en basse lumière et donne des petits fichiers (12 Mpx) faciles à traiter. Il devrait être beaucoup moins exigeant sur les optiques et est capable de filmer en 4k (même s’il faut ensuite une machine de guerre pour traiter ce genre de films !!) sur un enregistreur externe (!!). Il est plutôt orienté vidéo et photos de nuit, mais est aussi beaucoup trop cher à mon gout (vu qu’il vient de sortir ça devrait baisser dans les mois qui viennent).

Je suis content de mon A7 qui fait aussi de bonnes vidéos et qui possède (comme les autres A7x) une entrée micro et une sortie casque (ce qui est vraiment cool pour enregistrer de la musique). Les micros internes fonctionnent vraiment bien aussi. Et 24 Mpx est pour moi un très bon compromis : on peut mettre environ 3000 photos sur une carte 64 Go et plusieurs heures de vidéo en full HD (codage AVCHD de bonne qualité pour un usage familial).

Niveau accessoires, en plus des filtres UV dont j’équipe les objectifs un peu « chers », on peut envisager un pied (pratique pour la vidéo, mais pas indispensable en déplacement) et le flash est quasiment inutile vu les capacités en basse lumière de cette série. En revanche, il faut prévoir une seconde batterie, surtout avec les objectifs autofocus.

Les objectifs en monture E

Avec la monture E, ces objectifs sont réellement conçus pour les appareils Sony. Il faut toutefois être vigilant, car la série Alpha 7 dispose de capteurs pleins formats (Full Frame) qui limitent l’utilisation des optiques destinées à l’ancienne série NEX ou aux nouveaux A5000/6000. Si vous utilisez un objectif NEX au format APS-C, vous ne pourrez pas utiliser pleinement le capteur et la résolution s’en trouvera divisée par deux environ…ou alors l’image sera inscrite dans un rond noir à cause de l’énorme vignettage.

Sony a sorti peu d’objectifs 24×36 (identifié par FE) à l’heure où j’écris cet article (Janvier 2016) et je n’en possède que trois :

Carl Zeiss T* Sonnar FE 1,8/55 ZA

Cet objectif a été créé pour la série A7, et plus spécialement pour le A7r où il permet d’exploiter à fond la définition du capteur. Le A7 est moins exigeant, néanmoins cet objectif est vraiment excellent à tous les niveaux : un piqué incroyable dés l’ouverture maximale et qui devient vraiment unique dés f/2.5 environ, un très beau bokeh, bien crémeux et très doux avec des taches bien rondes, un vignetage bien maitrisé et facilement corrigé dans lightroom (qui dispose d’un correctif de base pour cet objectif), un autofocus assez rapide mais pas de stabilisation optique. Enfin, c’est un objectif relativement léger et un peu moins encombrant que le zoom du kit. Il est livré avec un pare-soleil qui lui permet de très bien se comporter avec les flares que je n’ai eus qu’à une seule occasion : dans une église à ouverture maximale à 30° par rapport à un vitrail. L’autofocus est pratique pour les gens qui bougent, mais il faut penser à le désactiver en vidéo, car il pompe un peu (je me suis fait avoir le premier jour avec cet objectif).

Le seul GROS défaut de l’objectif est son prix exorbitant en Europe où il est affiché à 1000 euros !!! Mais on le trouve assez facilement chez des importateurs de Hong Kong pour environ 700 euros, ce qui reste cher, mais tout de même plus raisonnable.

L’alternative en portrait est pléthorique et j’ai également obtenu de très belles photos avec des objectifs Minolta Rokkor des années 70/80, dont un 58mm f/1.4 et un 50mm f/1.4 . L’inconvénient de ces deux obliques étant la bague d’adaptation assez volumineuse et un ensemble beaucoup plus lourds que le Zeiss. Il faut également les fermer à f/2 au moins pour obtenir un piqué convenable et pas trop de vignetage. Ces objectifs sont surtout de bonnes affaires niveau prix puisqu’on les trouve à moins de 100 euros sur eBay !

Quelques exemples sur mon Flickr

Prix Moyen : Environ 900 € (neuf)

Les plus :

  • Excellente qualité d’image dés f/1.8
  • Bokeh crémeux à souhait
  • Poids/Encombrement

Les moins :

  • Prix neuf délirant
  • Absence de stabilisation optique

Carl Zeiss Vario-Tessar T* FE 16-35 MM F/4 ZA OSS

Cet objectif a été créé pour la série A7, et plus spécialement pour le A7r où il permet d’exploiter à fond la définition du capteur. J’ai eu du mal à me décider pour investir dans cet objectif, mais je voyage assez souvent et surtout en ville. De plus j’avais besoin d’un objectif pour filmer en grand angle. Ce 16-35 mm convenait parfaitement à ces deux besoins.

Je l’ai reçu juste avant de partir pour le congrès Science on Stage de Londres en avril 2015 et il a été parfait pour prendre des photos en intérieur avec très peu de recul. Les balades en ville m’ont ensuite permis de saisir de belles vues d’ensembles de bâtiments et d’intérieurs également. Depuis il ne me quitte plus et j’ai déjà fait plus de 5000 photos avec ce objectif qui se débrouille très bien aussi pour du paysage.

Son seul défaut est d’être assez lourd, surtout comparé au 15 mm de Voigtlander, mais la qualité d’image n’est pas vraiment comparable. Il est en revanche plus léger et moins encombrant que le Walimex/Samyang 14 mm (qui ouvre à 2.8 par contre). Pas besoin ici de corriger les franges pourpres ou de passer en noir et blanc à cause des aberrations chromatiques. A Sorrento, près de Naples, j’ai même réalisé une belle photo face au soleil et suis parvenu à en ressortir énormément d’informations. Quel plaisir également de pouvoir prendre des oeuvres monumentales dans des musées où il n’y a aucun recul.

En matière de déformation, il y en a inévitablement à 16 mm, mais cela reste tout de même bien géré et les profils de corrections interne ou disponibles pour Lightroom permettent d’effacer une grande partie de cette déformation.

Si c’était à refaire, ce serait sans doute le premier objectif que j’achèterai en plus du 55 mm. Ce sont généralement les deux seuls objectifs que j’emmène quand je ne pars que un ou deux jours. J’ajoute le Voigtlander 35mm dans ma poche dés que pars un peu plus longtemps

Quelques exemples de photos sur mon Flickr

Prix Moyen : Environ 1200 € (neuf)

Les plus : 

  • Excellente qualité d’image dés f/4
  • L’objectif « parfait » pour le tourisme en ville
  • Très réactif
  • Superbe piqué d’image
  • Polyvalent
  • Très bon pour de la vidéo
  • Couleurs éclatantes et effet « 3D »
  • Mise au point à courte distance
  • Bon bokeh (surtout pour un grand angle)

Les moins : 

  • Prix neuf délirant
  • Lourd et encombrant
  • Un peu moins bon en 35mm
  • Ne convient pas bien pour des portraits

Sony FE 3.5-5.6/28-70 OSS

C’est l’objectif du kit vendu avec le Sony A7 et franchement, ce serait idiot de ne pas le prendre si vous avez besoin d’un objectif polyvalent. L’ouverture est loin d’être fabuleuse, mais le A7 ayant un capteur très sensible et pouvant monter en ISO sans soucis jusqu’à 3200 voir 6400, cet objectif devient tout à fait valable. Il est léger, peu couteux et stabilisé. L’autofocus est assez rapide pour la plupart des situations et la qualité d’image est bonne. On peut l’utiliser sans problème à pleine ouverture où le piqué est déjà bon et devient très bon vers f/4. Le seul regret vient de sa plage de focale qui est un peu trop limitée en grand-angle où 24mm aurait été bienvenue et en téléobjectif ou le 70mm est un peu court également.

La seule alternative actuellement est le Sony 24-70 f/4 dont le prix est complètement délirant puisqu’il est équivalent au prix du boitier à 1200 euros !! Beaucoup espèrent que Sony arrivera à sortir un 24-105 ou 28-135 à un prix raisonnable.. À moins que Simga ou Tamron ne s’en chargent. En attendant cet objectif reste un bon choix pour les photos de tous les jours et quand vous voulez voyager léger. Attention quand même à sa gourmandise en énergie qui a tendance à vider la batterie de l’appareil assez rapidement.

Quelques exemples sur mon Flickr

Prix Moyen : Environ 400 € (neuf)

Les plus :

  • Prix très raisonnable
  • Poids/Encombrement raisonnable
  • Bonne qualité d’image générale
  • Stabilisation optique efficace

Les moins :

  • Plage de focale un peu courte
  • Objectif peu lumineux

Les objectifs tiers avec adaptateurs

Fort heureusement, Sony a mis dans le domaine public les spécifications mécaniques de la monture E. très rapidement après la sortie de la série NEX à capteur APS-C, de nombreux fabricants asiatiques ont sortis des adaptateurs de bagues d’objectifs permettant de compenser la différence de diamètre, de pas de vis et de distance par rapport au capteur pour utiliser à peu près n’importe quel objectif manuel depuis les débuts de l’histoire de la photo jusqu’à nos jours.

Il existe deux grosses familles de bagues d’adaptation :

  • Les bagues purement mécaniques qui ne servent qu’à connecter un objectif sur un A7. Dans ce cas, il faut que l’objectif dispose d’un diaphragme réglable manuellement. Ces bagues coûtent généralement moins de dix euros. Dans ce cas vous n’aurez aucune information Exif sur l’objectif utilisé ou son ouverture.
  • Les bagues « actives » avec de l’électronique embarquée. Beaucoup plus chère (parfois plus de 300 euros), elles permettent d’utiliser des objectifs récents, comme ceux de la monture A Minolta-Sony en récupérant le réglage électronique du diaphragme ainsi que les informations Exif.

Pour ma part, j’ai préféré me focaliser sur les bagues mécaniques et écumer eBay pour trouver de « vieux » objectifs manuels.

L’utilisation d’un objectif manuel a aussi un effet secondaire dont on parle assez peu : l’augmentation considérable de l’autonomie de l’appareil ! En mettant le Sony A7 en mode « avion » et en utilisant un objectif manuel, la batterie plein vous permettra d’atteindre un bon millier de clichés contre moins de 300 avec un objectif électronique !!

Enfin, l’utilisation de ces objectifs ne pose aucun problème sur le Sony A7 qui semble être en partie conçu pour cela. Dès que vous allez monter un de ces objectifs et allez activer l’aide à la mise au point dans les menus, l’appareil va indiquer en couleurs les contours de la zone nette sur l’écran (ou dans le viseur). Cette aide grossière à la mise au point s’accompagne de la possibilité d’affecter un bouton à un zoom de mise au point (j’ai affecté cela au bouton qui est situé juste à droite du déclencheur). Un clic sur le bouton zoom alors dans l’image pour affiner la mise au point et il suffit d’effleurer le déclencheur pour revenir à la vue globale pour le cadrage.

L’ouverture étant bloquée au niveau de l’objectif, on se mettra en mode A ou P pour pouvoir régler le couple vitesse / ISO au niveau de l’appareil. Il n’est même pas nécessaire de se mettre à pleine ouverture pour les réglages, car les Sony A7 s’accommodent très bien de ne pas avoir d’accès à l’ouverture et se débrouille pour compenser de façon très efficace. Je n’ai jamais eu de soucis de sous ou de sur exposition avec un objectif manuel (sauf à l’avoir voulu).

Attention toutefois à bien prendre des objectifs tiers qui étaient destinés à des réflexes ou des appareils télémétriques en 24×36, sinon vous vous retrouverez avec un vignettage important.

Tokina 500 mm f:8

 

Vous cherchez un téléobjectif peu encombrant et léger pour faire des photos de « loin » ou prendre la lune, voici sans doute le seul choix possible. Mais cela se fait au détriment de la qualité d’image et de la polyvalence.

Ce tokina 500 mm f/8 est un téléobjectif à miroir. La lumière entre par l’avant, rebondit au fond de l’objectif, revient sur la partie centrale avant où elle rebondit à nouveau pour atteindre le capteur. Du coup l’objectif est trois fois plus court que normalement nécessaire pour obtenir cette focale.

Clarifions immédiatement un point : il est IMPOSSIBLE d’utiliser correctement cet objectif sans le mettre sur un pied ! Il est f/8 … et c’est tout ! Pas de diaphragme pour augmenter la profondeur de champ qui est très très réduite. La mise au point est assez précise et facile, mais il est tout de même délicat de suivre des évènements sportifs. Il faut également beaucoup de lumière car tout va être flou si vous déclenchez à plus de 1/500e de seconde !! Ca fait beaucoup de limitations.

Je ne m’en sers qu’à deux occasions : pour photographier la Lune et pour prendre des photos de triathlon… en sachant que j’aurais une photo sur trente d’exploitable dans le second cas.

Prix Moyen : Environ 100 € (occasion)

Les plus :

  • Bon rapport qualité/prix
  • Peu encombrant

Les moins :

  • Qualité d’image médiocre
  • Bokeh horrible
  • Peu utile au quotidien

Vivitar Series 1 70-210mm 1:3.5 Macro Focusing Auto Zoom

Voilà un monstre qui vous permettra de montrer que vous avez « la plus grosse » mais qui est vraiment difficile à emporter et à utiliser sur le terrain. Affichant plus d’un kilogramme sur le balance (!), ce très long objectif fatigue vite le bras et on le réservera à certains usages spécifiques. C’est d’autant plus dommage que la qualité d’images est vraiment excellente, autant en macro qu’en téléobjectif.

L’objectif possède deux modes qui s’activent par une bague sur le fut.

En téléobjectif, l’ouverture à 3.5 en fait un compagnon parfait pour de la photo de sport ou animalière à moyenne distance. On prendra alors soin de placer l’appareil sur un pied en fixant celui-ci sur l’objectif afin de ne pas abimer la bague de l’appareil. Comme l’objectif ne dispose pas de filetage pour un pied, j’utilise un anneau de fixation pour gouttière dont j’ai un peu limé le plastique au niveau de l’écrou de fixation qui est exactement du même diamètre qu’un pied photo.

En macro le grossissement maximal est de 1:1 et les couleurs et le piqué sont très bons. On joue alors sur la position d’avant en arrière de la bague pour le grossissement et sur sa rotation pour la mise au point. Les contraintes étant les mêmes qu’énoncées pour l’objectif Elicar 90mm Macro.

Quelques exemples sur mon Flickr

Prix Moyen : Environ 20 à 30 € (occasion)

Les plus :

  • Bon rapport qualité/prix
  • Bonne qualité d’image en macro et en téléobjectif

Les moins :

  • Mise au point parfois compliquée à cause de sa taille
  • Encombrement
  • Poids excessif

Minolta MD Tele Rokkor 135mm 1:2.8

Déniché pour une centaine d’euros sur eBay, cet objectif est un très bon choix pur celui qui veut un téléobjectif moyen à grande ouverture et à bonne qualité d’image. On pourra lui reprocher son poids, mais il reste tout de même raisonnable pour un objectif ancien tout en métal et verre. Le pare-soleil coulisse sur le fut et sait se faire discret alors que la mise au point est très douce et précise.

C’est surtout le piqué et la qualité d’image générale qui étonne pour cet objectif ancien. La définition est excellente avec des sujets qui se détachent bien de l’arrière-plan. On a parfois un effet presque 3D de la scène. Diaphrame ouvert, le bokeh est doux et crémeux et renforce l’impression de profondeur que l’on peut faire contraster avec l’écrasement des perspectives dues au téléobjectif, laissant la place à des photos très créatives.

C’est un objectif que j’emporte souvent avec moi, même s’il est lourd et que mon dos ne me remercie pas ! Mais je ne suis jamais déçu du résultat quand je le monte sur l’appareil.

Quelques exemples sur mon Flickr

Prix Moyen : Environ 70 à 150 € (occasion)

Les plus :

  • Bon rapport qualité/prix
  • Excellent piqué
  • Couleurs éclatantes
  • Images superbes

Les moins :

  • Un  peu lourd
  • Difficile à trouver sur eBay car les possesseurs s’en débarrassent rarement !

A noter que la plupart des autres objectifs Rokkor à grande ouverture donnent d’excellentes qualités d’images. J’ai ainsi un 50 mm f/1.4 et un 58 mm f/1.4 qui sont également très bons… mais assez lourds aussi. Ces objectifs se trouvent facilement pour une cinquantaine d’euros sur ebay, il faut juste bien regarder les références, mais il y a de bons sites traitant en détail des objectifs Rokkor (dont le fameux « the rokkor files »).

Elicar V-HQ Macro MC 90mm f/2.5

J’ai déniché cet objectif ancien sur eBay alors que je cherchais surtout un objectif macro. Cet objectif est assez lourd et long avec sa bague d’adaptation pour monture Pentax. En 90 mm il n’est pas fameux, avec une image assez peu définie, une grosse sensibilité au flare qui obligent à fermer à 5.6 au moins pour avoir des images peu mémorables.

En revanche, dès qu’on passe en macro en tournant la bague de l’objectif, on change complètement de registre et cet objectif prend tout son sens. Les couleurs sont alors éclatantes, la définition est très bonne, même à pleine ouverture, avec un bokeh très doux qui donne des images incroyables. Il est capable d’un grossissement de 1:1 !! Cela signifie qu’un insecte de 1cm fera 1cm sur le capteur et donc de saisir énormément de détails.

C’est un objectif qui reste difficile à manier, du fait de son poids, de sa longueur en mode macro et des contraintes inhérentes à ce mode. En effet, en macro il faut faire entrer beaucoup de lumière dans l’objectif, car les profondeurs de champ sont extrêmement faibles. En 1:1 à f/2.5 la profondeur de champ fait environ 1cm !! Il est donc souvent nécessaire de fermer le diaphragme à f/8 pour pouvoir saisir certaines scènes et le temps d’exposition baisse alors beaucoup, même en plein soleil.

Il faut donc parvenir à se stabiliser, avec un pied ou en trouvant une position très stable. On sera aussi amené à faire de très nombreuses photos pour saisir l’instant où les choses ne bougent plus trop et où tout est net.

Quelques photos sur mon Flickr

Prix Moyen : Environ 150 à 200 € (occasion)

Les plus :

  • Excellent objectif Macro : couleurs éclatantes, définition fine
  • Prix très bas

Les moins :

  • Objectif lourd et encombrant
  • Très mauvais en 90mm
  • Difficile à utiliser

Olympus Zuiko Auto-S 50mm 1:1,8

 

Les objectifs de 50 mm sont la base de tout photographe. Si vous avez cassé votre tirelire pour acheter un boitier Sony A7x (peut-être d’occasion), vous regarderez sans doute du côté des « vieux » objectifs « prime » à diaphragme manuel. Les deux grandes marques dans le domaine à prix très abordables sont Olympus et Minolta.

Commençons donc par cet Olympus Zuiko Auto-S 50 mm f/1,8 .C’est un objectif léger qui est utilisable avec une bague de taille réduite (pas autant que pour les objectifs destinés au Leica M, mais ça reste très raisonnable). Une fois monté sur le Sony A7 on a un ensemble peu encombrant et très léger pour saisir du portrait ou faire de la photographie de ville (des « humains » en ville, pas des monuments pour lesquels il faut généralement un grand angle).

A l’usage, cet olympus est agréable, possède une mise au point précise et un bokeh honorable. Il permet d’obtenir de belles couleurs et permet de faire du portrait à « l’ancienne » dans de bonnes conditions. Il oblige le photographe à revenir aux sources et à bien anticiper sa mise au point et ses cadrages. Mais son principal avantage est son prix, puisqu’il est vraiment facile de le trouver pour moins de 50 euros sur ebay !!

Prix Moyen : Moins de 50 € (occasion)

Les plus :

  • Léger
  • Prix très bas
  • Qualité d’image honorable

Les moins :

  • Photo au look « années 70 » (ça peut être voulu aussi)
  • Bague de diaphragme située à l’avant d’objectif et assez petite (on a vite fait de changer le diaphragme sans le vouloir)
  • Difficile à utiliser pour un débutant

Minolta MC Rokkor-PG 50mm 1:1.4

 

Après Olympus, ce Minolta MC Rokkor 50mm f/1.4 est un autre objectif à considérer si vous voulez faire du portrait ou photographier en basse lumière. Il n’y a pas tant d’objectifs qui descendent en dessous de f/1.8 et il en existe (à l’heure où j’écris cet article) qu’un seul chez Sony : le Zeiss FE 35 mm f/1.4 qui est trois fois plus gros que ce Minolta !!

Evidemment, le Sony est autofocus est stabilisé alors qu’ici tout va être manuel. Une fois de plus cet objectif s’adresse aux photographes qui ne veulent pas trop dépenser, tout en ayant une belle qualité d’image et une liberté de photographier en basse lumière et de faire du portrait avec une très faible profondeur de champ. Ce Minolta Rokkor donne de belles images si on s’en donne la peine et fait ressortir les couleurs avec un effet de bokeh très crémeux qui pourra plaire par son côté un peu « vintage ».

Il est malheureusement assez lourd, sinon je l’emmènerai bien plus souvent avec moi car il est absolument parfait pour de la photo de plats ou de dressage de table !

Prix Moyen : 100 € (occasion)

Les plus :

  • Très lumineux
  • Prix raisonnable
  • Bokeh crémeux
  • Piqué impressionnant pour son âge !

Les moins :

  • Un peu lourd
  • Difficile à utiliser pour un débutant

Voigtländer Nokton Classic 35mm F 1.4 Classic SC

Cet objectif n’était pas destiné à un appareil réflex à la base, mais est pensé pour la série Leica M en capteurs pleins formats télémétriques. Leica étant connu pour la compacité de ses appareils photo, les bagues d’adaptation sont étonnement fines, faisant de ce Voigtländer un objectif très court qui rapproche des appareils destinés à la photo de rue qu’affectionnaient Doisneau, Cappa ou Cartier-Bresson. Le 35mm ayant également été leurs format favori.

Cet objectif n’est pas à proprement parler un objectif « ancien » puisqu’il est toujours fabriqué et qu’on peut l’acheter neuf pour environ 500 euros. La version que je possède dispose d’un traitement de lentille à simple couche qui donne un aspect un peu vintage aux photos. Combinées avec un rendu de couleur « Leica » dans Lightroom, on retrouve le style du photo journalisme de la seconde moitié du XXe siècle.

À l’usage, ce petit 35mm est une petite merveille de compacité, de légèreté si ce n’est d’ergonomie. Il faut un peu de temps pour s’habituer à la bague de mise au point qui se règle avec le pouce gauche (ou un autre doigt selon la façon de placer sa main).

Mais l’important est que les résultats photographiques sont là : un très bon piqué, des couleurs fidèles et éclatantes, un bon contraste. L’ouverture à 1.4 permet des prouesses dans les endroits sombres, mais il faudra se méfier des flares et des dérives magenta à pleine ouverture.

Cet objectif est également taillé pour le noir et blanc et donnera des résultats étonnants en utilisation combinée avec un filtre jaune ou orange.

On le trouve assez facilement sur eBay car les amateurs de Leica sont souvent des gens fortunés qui passent assez vite à des objectifs de la marque une fois qu’ils ont amorti leur boitier avec des objectifs Voigtländer.

Quelques exemples sur mon Flickr

Prix Moyen : Environ 600 € (Neuf)

Les plus :

  • Léger et peu encombrant
  • Coût raisonnable
  • Excellente qualité d’image
  • Une merveille pour le noir et blanc

Les moins :

  • Bague de mise au point déroutante au début
  • Réglage du diaphragme trop proche de la mise au point et qu’il faut faire attention de ne pas changer par erreur.

A noter que Voigtländer fait d’autres objectifs très intéressants, comme un 40mm du même type que ce 35 et un 50 mm f/1.5 réputé.

Vivitar Series 1  19-35 1:3.5-4.5

Ce grand angle fait partie de la série 1 de Vivitar qui était le haut de gamme de ce fabricant d’objectifs asiatique des années 70-90. Peu lumineux, il amour lui sa légèreté et sa très faible déformation en 19 mm. La plage de focale est également assez pratique pour de la photo de ville et il est très recommandable pour celui qui souhaite voyager léger.

Le piqué des images est correct et peut être amélioré assez facilement dans Lightroom. Le rendu des couleurs est satisfaisant également. On est loin du haut de gamme, mais l’objectif n’est pas cher et il peut se trouver dans différentes montures dont les bagues d’adaptations sont faciles à se procurer.

S’agissant de l’ouverture, sa faiblesse n’est finalement pas un gros souci à l’usage puisqu’on se placera généralement à f/8 pour de la photo de ville ou de rue afin d’avoir une bonne profondeur de champ.

Quelques exemples sur mon Flickr

Prix Moyen : Environ 100 à 150 € (Occasion)

Les plus :

  • Bon rapport qualité/prix
  • Aucun équivalent chez Sony pour le moment
  • Léger et pratique à utiliser

Les moins :

  • Qualité d’image passable

Voigtländer Super Wide Heliar 15mm F 4.5

N’ayant pas réussi à obtenir un Voigtländer 21mm F1.8 à un prix raisonnable (Amazon.fr m’ayant fait faux bond !) je me suis rabattu vers un plus grand angle moins lumineux mais néanmoins réputé : le Super Wide Heliar 15mm. Il remplace désormais mon Walimex 14mm (lire plus bas). Par rapport au Walimex, le Super Wide Heliar présente des bandes pourpres sur les côtés droit et gauche de l’image, est nettement moins lumineux et présente un vignettage assez fort. Il est, en revanche, nettement plus léger, avec moins de 200g sur la balance (!!) et très très court (moins de 5cm avec la bague d’adaptation).

Cet objectif faisait des merveilles sur les Leica analogiques et ses dérives pourpres posent des problèmes sur tous les modèles numériques, y compris Leica. Elles sont toutefois assez faciles à corriger dans Lightroom, ce qui est aussi le cas du vignettage, d’autant que la dynamique du Sony A7 permet de récupérer beaucoup d’information dans les ombres. Sa faible ouverture oblige à monter un peu dans les ISO en intérieur, mais ce n’est pas non plus un problème pour le A7.

Par rapport au Walimex, le Voigtländer présente beaucoup moins de déformation, à condition de maintenir l’objectif bien droit (un préalable courant pour les grand-angles). Sa légèreté et son faible encombrement en font donc un compagnon de voyage très recommendable qui sera parfaitement à son aise pour un traitement en noir et blanc. Il possède d’ailleurs un filetage de 52mm pour l’adaptation de filtres, ce qui ouvre des portes à la créativité.

Quelques photos sur mon Flickr

Prix Moyen : Environ 500 € (neuf)

Les plus :

  • Prix raisonnable
  • Réglages faciles et bonne ergonomie
  • Bon piqué
  • Très léger et petit
  • Peu de déformation pour un si grand angle

Les moins :

  • Bandes pourpres prononcées (voir les exemples)
  • Vignettage important
  • Peu lumineux

Walimex 14mm 1:2.8 ED AS IF UMC

Cet objectif a été conçu par l’Asiatique Samyang et est décliné sous différentes marques. Je le possède en bague Canon et il possède son propre réglage de diaphragme pour une utilisation totalement manuelle. Son gros avantage est son prix assez bas puisqu’on le trouve facilement autour de 250 euros. Il est également très lumineux et possède un bon piqué. C’était mon objectif favori sur mon ancien SONY NEX-5N où il devenait un 21 mm. C’était aussi mon objectif favori pour la vidéo, car à f/5.6 la profondeur de champ était immense et dispensait de mise au point, ce qui est parfait combiné au grand angle qui donne un bon rendu en ville.

Sur le Sony A7 c’est une autre paire de manches. On profite alors pleinement du 14mm….et de l’énorme déformation d’image qui l’accompagne. Cette déformation impose une très grande attention à l’horizontalité de l’appareil et beaucoup de correction de géométrie dans Lightroom. Il est d’ailleurs difficile de totalement corriger la géométrie au final ce qui complique son utilisation. Ajoutons finalement que c’est un objectif assez lourd.

Quelques photos sur mon Flickr

Prix Moyen : Environ 300 € (neuf) – regarder la marque Samyang

Les plus :

  • Prix très bas
  • Réglages faciles et bonne ergonomie
  • Excellent piqué et fidélité des couleurs

Les moins :

  • Lourd et encombrant
  • Énorme lentille avant qui le rend très fragile
  • Déformation de l’image

 

Thanks to SonyAlphaRumors for sharing this article.

Pour marque-pages : Permaliens.
  • Totally agree about the CV 35mm f1.4 sc. I could never aadjust for the severe backfocus with that lens on the Leica M9. Now on the A7 with focus peaking I’m sure of focus and love using it for black and white images. Thanks for the long post.

    • Jean-Luc Richter

      Thanks ! And you’re welcome, I like to share what I learned with this camera. Sorry for having no time to translate it to english right now 😉

  • Thomas McInnis

    Remercier a votre avis. It is very helpful for me – I am about to purchase the a7 to be my main work camera. I need all the advise on lenses I can find!

  • johan

    Un grand merci pour ces retours d’experiences … Bravo, cela donne envie de faire un petit retour aux fondamentaux avec ces vieux cailloux ! De sublimes clichés …

    • Merci 🙂

      • Sandrine

        Bonjour! J’ai un A7 et je cherche une grande focale 85, 100 mm, voire plus…Le 24-240 FE Sony pèse une tonne et comme j’ai une bague d’adaptation pour monter des objectifs Nikon, j’aimerais savoir s’il existe des objectifs Nikon auto-focus AVEC une bague de diaphragme (contrairement aux objectifs Nikon G). Si je n’ai pas besoin de l’autofocus pour l’instant, peut-être que ça viendra car les bagues d’adaptation qui permettent de conserver les automatismes devraient apparaitre sur le marché!?

        J’ai étudié les anciens objectifs Nikon AI, je regarde les AF bien que l’autofocus ne fonctionne pas avec l’A7, MAIS savez vous si les Nikon AF, AF-D ou autres me permettraient de garder l’autofocus (avec cette future hypothétique bague d’adaptation bien sûr! ). Je suis perplexe car si j’ai bien compris, les objectifs AF et AF-D ne fonctionnent pas en autofocus sur tous les réflexes Nikon…

        Par ailleurs, pensez vous qu’avec un objectif Nikon série G (c’est à dire sans bague de diaphragme) ET une bague d’adaptation qui permettrait de conserver les automatismes, je pourrai régler l’ouverture via la molette de l’appareil?

        J’espère que je suis compréhensible et je vous remercie pour vos petites lumières!!!

        Cordialement

        Sandrine

        • Merci pour votre contribution et vos questions… malheureusement je n’ai pas de réponse pour le moment.

          Je sais qu’il existe des bagues qui permettent d’utiliser les automatismes d’objectifs tiers (Canon et Nikon) sur la série A7 (et alpha bague E en général) mais il faudrait pouvoir tester avec l’objectif pour être sur que le réglage de l’ouverture est transmis par le boitier.

          Si je trouve des informations, je reviendrais vers vous.

  • Pingback: Matériel photo - yveglo | Pearltrees()

  • Marie Blot

    Bonjour, article vraiment intéressant, je prévois aussi de passer au sony A7 pour passer en full frame, je possède un vieux nikon d80 qui a fait plus que son temps avec un 50mm 1.4 nikon ainsi que qu’un tamron 17-50mm 2.8 . Je penses l’acheter avec l’objectif du kit dans un premier temps, mais je suis plutot adpete de focales fixes, je cherches un 50 mm, un 35 mm pour le moment. Pour le 35 auriez vous d’autres pistes, que conseillerez vous pour le 50 mm? de plus quelle bague avez vous pour pouvoir ajuster le Voigtländer Nokton Classic 35mm F 1.4 Classic SC sur votre sony ?

    Cordialement , Marie

    • Bonsoir et merci pour votre message.

      Le 50mm f/1.4 me semble être déjà un très bon départ pour un 50mm !! Surtout pour des portraits. Vous verrez la différence avec la profondeur de champ très réduite par rapport à un APS-C (et je en parle même pas des compacts ou des portables).

      Sinon il y a d’excellents « vieux » objectifs fixes autour de 50mm chez Minolta. J’ai le MC-Rokkor-PG f/1.4 qui fonctionne particulièrement bien (un exemple ici : https://flic.kr/p/pEqqbg). On le trouve autour d’une 50aine d’euros sur ebay (en étant patient… comme toujours sur ebay).

      Sinon il y a le 55mm Zeiss dont je parle dans l’article, mais il est au moins dix fois plus cher (pour avoir l’autofocus et perdre un cran d’ouverture). J’avoue tout de même qu’il est pratique pour la mise au point rapide des photos de « jeunes » 😉

      Sinon, pour du 35mm j’ai lu que le nouvel objectif FE de Sony en 35mm était une merveille, mais il est impossible à trouver en occasion pour le moment et il coute autour de 1000 euros. Sinon le « vieux » sony FE en 35mm à f/2,8 est donné comme assez bon et très compact.

      Pour le Nokton, j’utilise une bague que j’ai trouvé sur Amazon, pas cher et qui fonctionne bien (http://www.amazon.fr/dp/B008H2HVQE) pour moins de 10euros, livraison comprise (j’en ai deux : une pour le 35mm et une pour le 15mm, ça va plus vite pour changer).

      Cordialement, Jean-Luc

      • Marie Blot

        Merci pour votre message! je pense deja voir a acheter le kit … et ensuite je verrais selon les économies , à savoir qui du 50mm ou du 35mm sera le second… je me laisse le temps de la reflexion. Et pour ce qui est des photos de jeune… j’aimerais aussi beaucoup en parallèle me mettre au sténopé… car justement prendre une photo et la voir directement, ca va trop vite ! ou est le suspens ? et donc me mettre au développement (j’ai la chance de pouvoir accéder à un labo) . beaucoup d’envies en photo..reste la volonté et le temps !
        bien à vous
        Marie

        • Pour les « jeunes », je pensais surtout aux jeunes enfants qui bougent beaucoup (à cause de votre photo de profil) 😉 L’autofocus aide beaucoup dans ce cas-là !

          • Marie Blot

            aaa oui ce jeune la 😉 , effectivement l’autofocus pour lui est un indispensable, et je fais beaucoup de photos de « rues » , beaucoup de portraits sur le vif … c’est un plus ! désolé j’avais mis cela sur mes jeunes années 🙂

      • marie-laurence serra

        Bonjour

        j’ai lu avec beaucoup d’attention et d’intérêt tout ce que vous racontez sur le Sony A7,mais j’ai un souci pour trouver une bague d’adaptation pour un voigtlander nokton 35mm, car le lien que vous donnez n’est plus actif  » le Nokton, j’utilise une bague que j’ai trouvé sur Amazon, pas cher et qui fonctionne bien (http://www.amazon.fr/dp/B008H2… pour moins de 10euros, » et j’avoue avoir du mal à m’y retrouver dans toutes ces bagues et des bagues peu chères comme vous avez trouvé… moi je n’en trouve pas!

        Alors est ce qu’il est possible d’avoir des détails sur cette bague pas chère??
        merci d’avance et merci pour toutes ces explications sur les objectifs

        cordialement

        Marie-Laurence

  • JM

    Bonjour Jean-Luc,
    Félicitations pour ton article vraiment intéressant, je suis passer il y a quelques jours au Sony a7
    je découvre et c’est plutôt positif
    j’étais chez Canon depuis plusieurs années mais à 60 ans le poids et l’encombrement du matériel devenait pénible dans mes balades
    j’ai apprécier tes informations concernant les différentes bagues adaptateurs, pour un novice c’est pas toujours facile de se retrouver, mais bon avec le temps et de la lecture cela va aller 😉

    bonne continuation
    Jean-Marie

  • Fred

    Bonjour,

    Vous en pensez quoi des objectif Contax ? par exemple le 50mm f1.4?
    https://www.youtube.com/watch?v=ZQtreiRinS0

    • Je n’ai pas testé cette marque, désolé de ne pouvoir vous répondre. Mais il existe des bagues NEX-Contax .

  • Christophe

    Bonjour, c’est un superbe article très enrichissant ! Je cherchais ce type d’informations depuis longtemps ! J’espère que vous aurez l’occasion de le compléter… Seul manque : il n’y a pas toujours l’indication de la fourchette de prix qui est très appréciable. Merci à vous pour ce travail ! Cordialement

    • Merci beaucoup.

      Dés que j’ai le temps je vais compléter avec mes autres objectifs et essayer de mettre des fourchettes de prix, c’est une bonne idée. Merci

  • Mika

    Bonjour, super article, je viens d acquerir le meme appareil avec un objectif tout terrain 24-240mm. Pour completer mon sac, je pense que je devrais m equiper d un objectif macro (le quel choisir ?) j imagine qu un des criteres et la distance de map ?
    Idem je me pose pas mal de question sur les bagues. Car il faut un bague par type de diametre? (35, 50…) et par marque?

    Question : quelle est la reelle difference entr un 35 et un 50 mn,

    Merci d avance

    • Les bagues se font par type de montures d’objectifs : Canon, Nikon… Une bague Canon FD peut servir à plusieurs objectifs canon par exemple.

      Un 35mm et un 50mm ne donnent pas du tout le même champ de vision. Le plus proche de l’oeil humain est le 50mm qui convient bien pour les portraits. Le 35mm donne un champ plus large et est généralement plus court donc plus facile à transporter. Il est utile pour des photos de personnes entières, voir de bâtiments en ville si on a du recul (sinon il vaut mieux un grand angle)

  • Lea

    Bonjour, super article très intéressant merci !
    Je voulais savoir si les objectifs que vous présentez avec une bague sont utilisables en vidéo ?
    Lea

    • Merci à vous.
      Les bagues et objectifs tiers sont très utilisables en vidéo !
      Par exemple, j’ai tourné le making of du livret iStage 3 avec mon Sony A7 et principalement l’objectif Voigtlander 35mm f/1.4 (interview, sessions de travail) et le FE 16-35 pour les grandes vues de groupes.
      Pour les objectifs à mise au point manuel, c’est même plus simple car il n’y a pas de risques que l’auto-focus « pompe » durant la prise de vue si on oublié de le désactiver ! (ça m’arrive malheureusement souvent en vacances).

      https://youtu.be/HwAxJjXz9yg

  • Sandrine R.

    Bonjour, merci pour cet article très intéressant. J’ai le Sony Alpha 7
    avec l’objectif du kit FE 28/70, dont je suis super contente. Je cherche à compléter avec un
    téléobjectif. Mais je suis bloquée par le prix exorbitant et le
    poids des objectifs proposé par Sony.
    On me suggère l’objectif E 55-210 mm F 4,5-6,3 OSS (plus léger et économique, mais normalement destiné au Sony Alpha 5000). Qu’en pensez-vous (étant précisé que je suis nulle en technique et crains de m’emmêler les pinceaux si j’opte pour des objectifs tiers avec bague d’adaptation…) ?
    Par avance merci pour votre réponse,
    Sandrine R.

    • Merci pour vos remarques.

      Attention à ce objectif qui n’est pas plein format : vous risquez fort d’avoir des bords d’image très nettement assombri, voir totalement noir car le capteur du A7 est beaucoup plus grand que celui du A5000. On ne peut pas correctement utiliser les téléobjectifs au format APS-C avec un plein format. Ca marcherai à peu près avec un grand angle sans doute, mais pas avec un télé… malheureusement.
      Du coup il n’y a pas beaucoup le choix : un téléobjectif pour le A7 va forcément être plus gros et plus lourd. Il existe toutefois la possibilité de prendre le FE 24-240 de Sony qui semble correct mais pas vraiment donné (https://www.sony.fr/electronics/objectifs-appareil-photo/sel24240). Ou alors un 70-210 ancien comme celui que je présente… mais qui est une vraie brique à déplacer.

  • Guillaume

    Bonjour, bravo pour cet excellent article et les aides aux commentaires, c est très appreciable !! je souhaite ajouter sur mon a7avec kit 28-70, un ultra grand angle (fixe 8,10,14,16mm ou 8-16mm) dont je vais me servir 1 ou 2 fois seulement, que me conseillez vous le moins cher possible, merci mille fois

    • Bonjour et merci.
      Le mieux dans ce cas est de regarder du côté de sites d’occasion (Ebay, leboncoin…) et de choisir un objectif où le réglage d’ouverture est manuel pour pouvoir l’utiliser avec le A7 moyennant une bague adaptée.
      Pas la peine de mettre plus de 100 euros dans un objectif que vous n’utiliserez pas souvent !

  • Benoît Barbagli

    Bonjour
    Il y a quelque chose que je n’ai pas bien compris
    Si je met une bague d’adaptation sur mon A7II et un des objectifs manuels que tu propose, est ce que je perd la moitié de la résolution, tout comme avec les objectifs APS-C? merci

    • Si l’objectif était conçu au départ pour du plein format (24×36), il n’y a pas de perte de résolution. C’est le cas de tous les objectifs que j’ai présenté ici.

      • Benoît Barbagli

        Merci beaucoup de ta réponse rapide, et merci pour tout l’article d’ailleurs il me sera très utile.

        Petite question pour des objectif tel que ceux ci :
        FE 50 mm F1.8
        FE 28 mm F2
        Je n’arrive pas savoir s’il sont plein format ou Aps-c

        Merci Encore

        • Chez Sony, la dénomination FE correspond aux objectifs plein format, le E seul aux APS-C. Ce qui entraine d’ailleurs une confusion car la monture est appelée E aussi 😉

          • Benoît Barbagli

            Haha merci , je ne savais pas , merci de votre réponse
            C’est plus clair
            Très bonne journée à vous !

  • huguesfrançoise Lalande

    Bonjour, j’ai lu avec grand intérêt votre article, et je vous remercie de la clarté et de l’aspect synthétique de l’information que vous diffusez.

    J’ai un Sony alpha 7 avec son zoom du kit, et les objectifs fixes, 55 mm F/1,8 et 90 MM macro F/2,8.
    Une offre de Camara propose de reprendre cet appareil photo et d’acquérir,à la place un Sony alpha 7,2.
    Je n’ai pas l’habitude renouveler régulièrement mon matériel dès qu’une nouveauté apparaît.
    Je ne suis pas un puriste du piqué ni de l’absence de tout vignetage, et donc je sais bien qu’il n’y a pas d’objectif parfait.
    Disposez-vous d’un alpha 7 type 2, et dans l’affirmative, considérez-vous que cet appareil stabilisé sur cinq axes est vraiment révolutionnaire?
    Y a t’il une différence notoire en terme de qualité, entre l’objectif Carl Zeiss Tessar TFE 16-35 mm F/4 et l’objectif Voigtländer Nokton Classic 35 mm F/1,4?
    Quels sont les revendeurs non en ligne, des objectifs neufs Voigtländer?
    En observant vos photographies les imprimez-vous, et dans cette hypothèse comment passez-vous des fichiers émanant de Lightroom, à des fichiers sur clefs USB afin de les donner à tirer à un photographe?
    (je suis d’une génération ou j’ai du me familiariser avec l’informatique en cours de carrière; ce n’est pas mon point fort.)
    Merci de votre retour.
    Hugues Lalande

    • A mon avis le 7R2 (que je n’ai pas) est surtout intéressant pour la vidéo.
      Le Zeiss 16-35 et le Voigtlander 35 sont totalement complémentaires car le Zeiss n’est pas très lumineux, ni très bon en 35 mm mais très bon sur le reste et le 35 le complète très bien. D’ailleurs ce sont devenus mes deux objectifs principaux quand je pars en voyage (j’apporte aussi le 55 mm quand j’ai de la place).
      Les revendeurs boutiques dépendent de l’endroit où vous vous trouvez.. en ligne « la petite boutique photo » est très bien fournie.
      Je n’imprime plus mes photos moi-même : trop cher et trop lent avec un résultat pas génial. Je passe par le site pixum

      PS : il est inutile de faire suivre un commentaire ici par deux mails quand je ne répond pas dans les 5 minutes qui suivent !! C’est un site amateur et j’ai aussi droit à mes week-ends !

    • huguesfrançoise Lalande

      Bonsoir,

      Je vous remercie de votre réponse.
      Ne maîtrisant pas la notion de Disque qui m’était proposée, j’ai cru que le mail que je vous envoyé n’était pas passé, ce pourquoi je vous en ai envoyé deux à la suite ne comprenant pas ce qui se passait.

      Je suis confus que vous l’ayez interprété comme une sollicitation réitérée; nul n’était mon intention. et je respecte absolument l’absence de disponibilité qui puisse être la votre, tant sur le plan professionnel que personnel.
      Hugues Lalande